Une battue aux sangliers à

 

la Poudrerie de Miramas

 

et Saint Chamas ?

18 janvier 2022. Mis en ligne par Collectif Cistude

En fin d’année 2021, une forte mobilisation citoyenne a permis de repousser un projet de battue aux sangliers, au parc de la Poudrerie de Miramas et Saint-Chamas. Plus de 30000 personnes ont signé une pétition s’opposant à cette battue. Le collectif Cistude a largement participé à cette mobilisation.

Nous ne rejetons pas le principe de la régulation des sangliers mais nous dénonçons l’absurdité d’une méthode sur un site présentant une double caractéristique : une biodiversité remarquable et fragile et une forte pollution résiduelle en grande partie méconnue.

Le parc de la Poudrerie, propriété du Conservatoire du Littoral, est géré conjointement par les communes de Miramas et Saint-Chamas. Les maires de ces deux communes, prenant en compte l'opposition citoyenne, ont renoncé à la mise en œuvre de la battue et se sont prononcés en faveur de la recherche de solutions alternatives respectueuses de la biodiversité et sans risque sanitaire pour les intervenants.

Un recensement de la population de sangliers à la Poudrerie a été réalisé par un lieutenant de louveterie. Selon nos informations, cette population serait limitée à une dizaine d’individus.

En ce qui nous concerne, nous soutenons la mise en place d’une clôture analogue à celle qui a été érigée autour du golf de Miramas, pour des motifs analogues.

En outre, au-delà de la problématique liée à ce projet de battue, une étude approfondie de la pollution résiduelle est indispensable afin de cerner rationnellement les risques sanitaires, dans le cadre habituel de la fréquentation du public et de l'activité des personnels de la Poudrerie.